Consultations terminées

Contenu

Arrêté réglementaire permanent relatif à la pêche en eaux douce dans le département du Cantal

 

Note de synthèse de l’avis du public

Le public n’a pas émis de remarque particulière concernant le projet d’arrêté réglementaire permanent relatif à la pêche en eau douce pour le département du Cantal.

A la demande de l’Agence Française pour la Biodiversité,l’augmentation proposée de la taille de capture de salmonidés sur la Truyère ( 0.25m) ne concernera que la Truite fario.

Dossier consultation du public
Le public est informé que du 31 octobre 2017 au 20 novembre 2017 inclus, il peut donner un avis sur le projet d’arrêté réglementaire permanent relatif à la pêche en eau douce pour le département du Cantal ci-après :

Projet Arret Réglementaire Permanent (format pdf - 36.1 ko - 02/11/2017)

Le public peut faire part de ses observations :
- par courrier électronique adressé à : unb.se.ddt-15@equipement-agriculture.gouv.fr
- par courrier postal adressé à l’adresse suivante :
DDT du Cantal
Service environnement
Consultation du public
BP 10414
15004 AURILLAC cédex

Note relative à la mise à disposition du public :

L’arrêté réglementaire permanent relatif à la pêche en eau douce réglemente l’activité de la pêche de loisir dans le département.
Il n’y a pas de pêcheur professionnel ou de pêcheur aux engins sur le département.

Les modifications de la réglementation sont proposées par la FDAAPPMA. Elles ont été analysées par la commission technique pour la pêche en eau douce.
Il est proposé :
- D’augmenter de la taille de capture des truites à 0.25m sur la Truyère pour prendre en compte l’étude scalimétrique réalisée en amont sur le département de la Lozère.
- De prolonger de 50 mètres la zone de pêche de nuit de la Carpe sur le plan d’eau de Saint-Etienne-Cantalès, dans l’anse de Comblat ;
- De porter à 6 truites le quota journalier sur l’ensemble des plans d’eau et cours d’eau du département ( un quota de 10 existait sur 3 plans d’eau (Maurs, Le Rouget et Cassaniouze))
- D’avancer la date de fermeture du sandre au 2ème samedi de mars, pour protéger l’espèce au moment de la reproduction sur les zones de frayère.

Les autres dispositions de l’arrêté permanent reste identique.