Contenu

Bilan 2020 de la délinquance et de la sécurité routière

 

Ce lundi 8 février, Serge Castel, préfet du Cantal, a tenu une conférence de presse pour présenter le bilan 2020 de la délinquance et de la sécurité routière, aux côtés du commissaire Jonathan Rey, directeur départementale de la sécurité publique, du Colonel Philippe Aubry, commandant le groupement de gendarmerie départementale, et de Mathieu Arfeuillère, directeur des services du Cabinet.

Le préfet a rappelé que dans le contexte exceptionnel de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, marqué par deux périodes de confinement national, la plupart des indicateurs de la délinquance enregistrée par les services de police et de gendarmerie reculent fortement en 2020, tant au niveau national qu’au niveau départemental. Ainsi, globalement, on constate dans le Cantal une diminution des atteintes aux biens en 2020 de 24,80%, soit 505 faits de moins, et des escroqueries et infractions économiques et financières qui baissent de 8,96%, soit 68 faits de moins. En revanche, on observe une légère augmentation des atteintes volontaires à l’intégrité physique (+ 2,44 %, soit 20 faits supplémentaires), qui s’explique pour une grande partie par l’augmentation des violences intrafamiliales (85 faits supplémentaires). La hausse de ces violences intrafamiliales est liée notamment à l’impact du confinement, qui a exacerbé les tensions au sein des foyers et au renforcement des dispositifs mis en place pour favoriser la libération de la parole des victimes.

S’agissant de l’accidentalité routière, contrairement au niveau national qui enregistre une baisse exceptionnelle du nombre d’accidents, de blessés et de tués, le nombre d’accidents a fortement augmenté en 2020 dans le Cantal, avec 125 accidents contre 87 en 2019, ainsi que le nombre de blessés, 146 contre 86 en 2019. Le nombre de décès quant à lui enregistre une baisse, passant de 10 décès en 2019 à 7 décès en 2020, qui sont autant de victimes de trop. En matière de délinquance routière, le nombre de suspensions de permis reste conséquent : 484 permis suspendus en 2020, dont près de 20 % de permis probatoire.

Le préfet a tenu a saluer les forces de police et de gendarmerie, particulièrement mobilisées pour veiller à la sécurité des cantaliennes et cantaliens, dans le contexte particulier de la crise sanitaire qui nécessite une vigilance de tous.

 

Plus d’informations dans le dossier de presse : 2021 02 08 conference de presse delinquance securite routiere (format pdf - 874.6 ko - 08/02/2021)