Contenu

Conseil de famille - Pupilles de l’Etat

Pupilles de l’Etat

Sont admis en qualité de pupille de l’Etat :

  • Les enfants dont la filiation n’est pas établie ou est inconnue, qui ont été recueillis par le service de l’aide sociale à l’enfance depuis plus de deux mois.
  • Les enfants dont la filiation est établie et connue, qui ont expressément été remis au service de l’aide sociale à l’enfance en vue de leur admission comme pupilles de l’Etat par les personnes qui ont qualité pour consentir à leur adoption, depuis plus de deux mois.
  • Les enfants dont la filiation est établie et connue, qui ont expressément été remis au service de l’aide sociale à l’enfance depuis plus de six mois par leur père ou leur mère en vue de leur admission comme pupilles de l’Etat et dont l’autre parent n’a pas fait connaître au service, pendant ce délai, son intention d’en assumer la charge ; avant l’expiration de ce délai de six mois, le service s’emploie à connaître les intentions de l’autre parent.
  • Les enfants orphelins de père et de mère pour lesquels la tutelle n’est pas organisée selon le chapitre II du titre X du livre Ier du code civil et qui ont été recueillis par le service de l’aide sociale à l’enfance depuis plus de deux mois.
  • Les enfants dont les parents font l’objet d’un retrait total de l’autorité parentale en vertu des articles 378 et 378-1 du code civil et qui ont été recueillis par le service de l’aide sociale à l’enfance en application de l’article 380 dudit code.
  • Les enfants recueillis par le service de l’aide sociale à l’enfance en application de l’article 350 du code civil

Un enfant placé au service de l’aide sociale à l’enfance peut être, provisoirement ou définitivement, admis en qualité de pupille de l’Etat. Le pupille de l’Etat bénéficie d’une prise en charge dans l’attente d’un projet d’adoption[
Pour plus d’informations, cliquez-ici