Communiqués de presse

Contenu

Consommation de fromages à base de lait cru : rappel des précautions à prendre

 

Le syndrome hémolytique et urémique est une maladie rare en France, mais grave chez l’enfant puisqu’elle est la principale cause d’insuffisance rénale aiguë chez les jeunes enfants. Elle est le plus souvent causée par une bactérie appartenant à la famille des Escherichia coli (E. coli), dont certaines souches sont plus virulentes et produisent des toxines appelées “shigatoxines” (E. coli O157:H7).

La maladie se manifeste d’abord par de la diarrhée souvent avec du sang, des douleurs abdominales et parfois des vomissements qui évoluent, après une semaine environ, vers un syndrome hémolytique et urémique. La personne atteinte présente alors des signes de grande fatigue, de pâleur, une diminution du volume des urines, qui deviennent plus foncées, et parfois des convulsions.

Récemment, les investigations menées suite à l’apparition de cas de syndrome hémolytique et urémique chez des jeunes enfants, ont permis de constater que ces cas étaient reliés à la consommation par ces enfants de fromages au lait cru.

Ces constats conduisent les ministères en charge de la santé et de l’agriculture à rappeler que :

  • le lait cru et les fromages au lait cru, sauf s’il s’agit de fromage à pâte pressée cuite, type Comté, Beaufort, Gruyère, Emmental, présentent un sur-risque important d’infection bactérienne chez l’enfant, surtout pour les moins de 5 ans ; ce sur-risque diminue avec l’âge jusqu’à 15 ans où il rejoint la normale, d’après les études ;
  • les enfants de moins de 5 ans ne doivent en aucun cas consommer ces produits, les cas observés ces dernières années confirment la sensibilité des enfants de cette tranche d’âge, chez lesquels les symptômes peuvent être dramatiques ;
  • ces préconisations sont également valables pour les autres populations à risque : femmes enceintes, personnes immunodéprimées, ou personnes âgées.
  • Les qualités nutritionnelles de ce type de produits, récemment soulignées par l’INRA, ne doivent en aucun cas occulter le risque sanitaire.

Pour rappel, les steaks hachés présentent également un risque important de syndrome hémolytique et urémique chez les consommateurs sensibles. Par conséquent la cuisson à cœur de ces produits demeure impérative.

Pour plus d’informations :