Contenu

COVID19 : Adaptation des mesures sanitaires jusqu’au 24 janvier 2022

 

Dans un contexte de très forte circulation épidémique sur le territoire national, le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures.

Comme dans l’ensemble des départements français, le département du Cantal voit sa situation sanitaire se dégrader avec un taux d’incidence en constante augmentation (469,2 pour 100 000 hab. pour la semaine glissante du 18 au 24/12) et surtout une tension hospitalière importante avec, au 27 décembre, 50 personnes hospitalisées dont 7 en soins critiques.

Au vu de ce constat, les nouvelles mesures prises par le Gouvernement seront applicables dès le 3 janvier 2022 :
• le télétravail devient obligatoire à raison de 3 jours minimum par semaine, lorsque cela est possible.
• la consommation de boissons et d’aliments sera interdite dans les cinémas, les théâtres, les stades et les transports.
• consommer debout dans les cafés et bars sera interdit.
• les grands rassemblements seront limités à 2000 personnes maximum en intérieur et 5000 personnes maximum en extérieur.
• les concerts debout seront interdits.

De plus, la fin de l’année 2021 s’inscrit dans la posture Vigipirate, au niveau sécurité renforcée-risque attentat.

Dans ce contexte, et comme cela est fait régulièrement, Serge Castel, préfet du Cantal, a concerté les élus locaux, ainsi que l’ARS, afin de prendre des mesures adaptées à la situation dans le département et destinées à lutter contre l’épidémie.

Ainsi, après concertation avec les élus locaux, M. le préfet a pris plusieurs mesures de nature à limiter les rassemblements de personnes, garantir la sécurité publique et freiner la propagation du COVID19 :

Mesures d’ordre général du 31/12/21 à 12 h jusqu’au 24 janvier 2022 inclus :

- Le port du masque sera obligatoire pour toutes les personnes de 11 ans et plus :

• de 7h30 à 20h00, dans les centres-villes des communes d’Aurillac, de Saint Flour, d’Arpajon sur Cère et de Mauriac, lorsqu’elles accèdent ou demeurent dans les rues dont la liste figure en annexe de l’arrêté préfectoral ;

• aux abords immédiats (*) des commerces de la station de ski du Lioran ;

• dans la galerie commerciale de la station de ski du Lioran, commune de Laiveissière ;
• aux abords immédiats(*), des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des établissements d’enseignement supérieur sur l’ensemble des communes du Cantal, du lundi au vendredi de 7h30 à 20h00 et le samedi de 7h30 à 13h00, à l’exception des jours fériés ;
• aux abords immédiats(*) des centres de loisirs sans hébergement, aux heures d’arrivée et de départ des enfants ;
• aux abords immédiats* des lieux de culte, aux heures des célébrations ;
• aux rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de dix personnes ;
• sur les marchés de plein air, les brocantes, les braderies, les vide-greniers, les foires et fêtes foraines ;
• les files d’attente ;
• aux arrêts des transports intra-urbains et inter-urbains du département de 7h30 à 21h00 ;
• aux abords immédiats(*) et dans toutes les gares ferroviaires du département de 7h30 à 23h00 ;
• aux abords immédiats(*) de l’aérogare d’Aurillac de 6h00 à 23h00 ;
• sur les parkings des commerces et des zones commerciales du département de 7h30 à 21h00 ;
Les obligations de port du masque prévues ci-dessus ne s’appliquent pas aux personnes pratiquant des activités physiques ou sportives sur la voie publique, ainsi que les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant cette dérogation.
(* )Les abords immédiats sont définis par un rayon de 50 mètres autour des entrées et sorties des établissements.

- Les rassemblements festifs à caractère dansant dans les établissements recevant du public (qu’ils soient permanents ou temporaires, tels que tentes, chapiteaux et structures) sont interdits dans tout le département (sauf professionnels et pratique sportive dans le respect des protocoles en vigueur).

- La tenue des rassemblements festifs de type « free-party », ainsi que le transport de matériel de sonorisation (« sound system ») à destination de ce type de rassemblement, sont interdits.

M. le préfet en appelle une nouvelle fois à la responsabilité individuelle et collective, et recommande de suivre ces mesures de bon sens et de prudence que sont les gestes barrières, afin de contenir la diffusion de l’épidémie. À ce titre, le préfet du Cantal remercie les cantaliennes et cantaliens qui font preuve d’un grand civisme dans le respect de ces mesures contraignantes mais absolument indispensables dans la lutte contre la COVID19.