Contenu

Intégrer la réserve opérationnelle

 

Deux jours après l’attentat de Nice, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé "tous les Français patriotes qui le souhaitent" à rejoindre la réserve opérationnelle.

En fonction des événements et des lieux à sécuriser, les préfets peuvent actuellement compter sur une réserve de 12 000 volontaires, 9 000 de la gendarmerie et 3 000 de la police, pour épauler les forces de sécurité. L’objectif, dans un contexte de menace terroriste extrêmement élevée, est de « faire monter en puissance la capacité maximale de cette ressource dans les tous prochains jours » a déclaré Bernard Cazeneuve.

 

En quoi consiste la réserve opérationnelle ?

La réserve opérationnelle permet de mobiliser des citoyens français, issus de la société civile, avec ou sans expérience militaire, qui apportent un renfort temporaire.
Ces citoyens signent un engagement à servir dans la réserve entre 1 et 5 ans et reçoivent une formation et un entraînement spécifique.

Quelles sont les missions d’un réserviste ?

Apporter un renfort temporaires aux forces armées, en particulier pour la protection du du territoire national (Sentinelle, Vigipirate)
Participer au service quotidien des unités : patrouilles de surveillance, dispositifs de recherche, missions de sécurité publique ou de lutte contre la délinquance…
Secourir les populations sinistrées lors de catastrophes naturelles, accidentelles ou provoquées.

En savoir plus : http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Integrer-la-reserve-operationnelle

Vos contacts pour le département du Cantal :

Gendarmerie
Bureau Réserve d’Aurillac au 04 71 45 54 14
ou www.minotaur.fr pour remplir un formulaire « prise de contact ».

Armée
CIRFA de Clermont-Ferrand : 04 73 16 18 88
https://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/ou-nous-rencontrer/cirfa-de-clermont-ferrand

Police
SGAMI Sud-Est au 04 72 84 54 54 ou 04 72 84 54 55
sgami-se-recrutement@interieur.gouv.fr