Contenu

L’application de l’état d’urgence dans le Cantal

 

A la suite des attentats perpétrés à Paris dans la soirée du 13 novembre 2015, le Conseil des ministres, convoqué par le Président de la République, s’est réuni le 14 novembre à 00h00 et a pris les mesures suivantes.

Un décret déclarant l’État d’urgence a été adopté. Il prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Il permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité.

Le Parlement a adopté définitivement, vendredi 20 novembre, la prolongation pour 3 mois et le renforcement de l’état d’urgence. La loi a été publiée au Journal officiel le 21 novembre, pour une entrée en application immédiate.

Par ailleurs, le Président de la République a décidé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières.

 

La préfecture de police de Paris a mis en place un numéro vert d’information au public 0 800 40 60 05.

Mise en oeuvre de l’état d’urgence dans le Cantal

Dans le Cantal, le préfet a réuni le samedi 14 novembre 2015 dès le tout début de matinée l’Etat major de sécurité, à deux reprises. Un renforcement du dispositif de sécurité, avec notamment un rappel des personnels, a été immédiatement mis en place. Par ailleurs, il a été rappelé aux responsables des établissements qui accueillent du public (magasins, marchés, cinémas…) que les consignes de vigilance et de sécurité en vigueur dans le cadre du plan Vigipirate doivent s’appliquer strictement.

Les forces de l’ordre ont notamment renforcé les contrôles sur les routes (Voir le communiqué de presse du 3 décembre 2015) (format pdf - 1.4 Mo - 04/12/2015) .

Le préfet assure la population du Cantal de l’entière mobilisation des services de l’État pour sa sécurité.

Pour en savoir plus sur les mesures prises par le Gouvernement : http://www.gouvernement.fr/attentat...

Par ailleurs, vendredi 20 novembre 2015, le préfet du Cantal a réuni les maires du département venus nombreux, en présence des chefs des services de l’Etat, pour évoquer les mesures prises à la suite des attentats du 13 novembre, notamment le dispositif de l’état d’urgence. Il a remercié les maires pour leur engagement plus que jamais indispensable en tant que garants de l’ordre public et du respect de nos valeurs républicaines.

Hommage aux victimes

En hommage aux victimes, le Président de la République a déclaré trois jours de deuil national du dimanche 15 novembre au 17 novembre 2015. Le préfet du Cantal a appelé chacun à respecter ce moment de recueillement. (Voir le communiqué de presse du 15 novembre 2015) (format pdf - 40.5 ko - 16/11/2015)

Les drapeaux ont été mis en berne sur l’ensemble des bâtiments et édifices publics durant cette période, ainsi qu’à l’occasion de l’hommage national du 27 novembre 2015.