Contenu

L’impact de l’éclairage nocturne sur la biodiversité

 

La trame noire est essentielle pour beaucoup d’espèces vivant ou circulant la nuit.
Elle représente la partie du territoire préservée de l’éclairage artificiel qui perturbe une grande variété d’espèces diurnes et nocturnes.

Dans les zones éclairées, les animaux des espèces sensibles sortent plus tard ce qui réduit leur temps de chasse et donc leur approvisionnement en nourriture. La lumière détourne aussi les oiseaux migrateurs de leur route ainsi que les insectes attirés par les signaux lumineux. Les nuisances lumineuses sont la 2ème cause de mortalité des insectes nocturnes après les produits phytosanitaires.

Ce sont surtout les espèces spécialistes qui sont touchées, par exemple les espèces rares de chauve-souris : les grands murins restent en retrait des zones lumineuses, alors que d’autres plus communes comme les pipistrelles s’adaptent.