Contenu

L’impact des éoliennes sur la biodiversité

 

La construction des parcs éoliens peut avoir des incidences sur les populations d’espèces animales en vol, comme les oiseaux et les chauves-souris. Dans les projets de construction, les bureaux en charge des études d‘impact doivent prendre en compte ce constat dans les territoires abritant les populations d’espèces protégées. Leur diagnostic permet d’améliorer le projet en vue d’éviter ou de minimiser les risques en intégrant des mesures compensatoires.

Un impact avéré sur les chiroptères

La mortalité des chauve-souris par collision est sous l’influence des paramètres météorologiques : vent, pluie, saison, heure de la nuit, ... et diverses études tentent d’élucider leur activité à proximité des éoliennes. Pour en savoir plus sur ces études scientifiques, consultez les pages de la Société Française d’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM)].

Une espèce exposée : le Milan Royal

Les études menées en Allemagne montrent que le Milan Royal, espèce protégée, se situe au premier rang des victimes des éoliennes, toutes espèces confondues et que les collisions affectent surtout les adultes en période de nidification ( mars à juin)
L’espèce est plus vulnérable que les autres oiseaux, devant la buse variable affectée aussi par une mortalité élevée.

En effet les Milans royaux se dirigent vers les éoliennes pour se ravitailler au pied des mâts avec les cadavres des victimes des pâles. Ils cherchent la nourriture aussi sur les chemins d’accès en visant les rongeurs et petits mammifères qui pullulent dans les friches. La prédation est renforcée dans les prés ou les friches qui viennent d’être fauchés dans l’emprise des parcs éoliens : les pratiques agricoles peuvent accroitre les risques d’accident. Ce comportement de chasse est accentué en période de nidification à proximité des sites de reproduction.
Autre facteur de risque : le vol de chasse de l’espèce à une altitude comprise entre 50 et 150 m l’expose dans la zone de balayage des pâles des petites et grandes éoliennes.

Pour en savoir plus, consultez les Actes du
séminaire citoyen - janvier 2012