Apprentissage accompagné de la conduite (A.A.C.)

Contenu

La conduite accompagnée : un facteur de lutte contre l’insécurité routière

 

La lutte contre les comportements routiers dangereux associe des actions coercitives et des volets pédagogiques, dont fait fortement partie l’apprentissage de la conduite.

Dans cette perspective, le gouvernement a retenu de promouvoir les formules d’apprentissage comportant une période de conduite accompagnée tels que l’apprentissage anticipé de la conduite ( AAC), la conduite supervisée et la conduite encadrée. Les conducteurs formés dans le cadre de ces formules, en particulier l’AAC, ont en effet moins d’accidents et ce, surtout lors des premières années de conduite.

De plus, ces formules d’apprentissage s’avèrent moins onéreuses pour les usagers et offrent plus de chance de réussir à l’examen du permis de conduire, ce qui réduit les délais d’attente pour l’ensemble des candidats.

Les principales mesures adoptées :

- Possibilité de s’inscrire pour apprendre à conduire en AAC dès l’âge de15 ans,
- Possibilité de passer l’épreuve de code dès l’âge de 15 ans dans le cadre de l’AAC,
- Possibilité de passer l’épreuve pratique de la catégorie B du permis de conduire dès l’âge de 17 ans et demi pour les candidats issus de l’AAC.

Pour plus d’explications, le site internet de la sécurité routière a été actualisé.