Dommages sur troupeaux dans le Cantal : l’Etat mobilisé

Contenu

La gestion du loup dans le Cantal : l’organisation départementale

 

Le Cantal, un territoire d’élevage..et d’éleveurs

Les activités agricoles, notamment pastorales, constituent le premier secteur économique du département du Cantal et elles ont sculptés les paysages cantaliens prisés des cantaliens et des visiteurs.
Consciente de la détresse que vivent certains éleveurs, la DDT agit en étroite relation et en transparence totale avec la Chambre d’Agriculture, et travaille de concert avec la DREAL et la DRAAF, chargées de la mise en place du plan Loup.

La mise en place du Comité Loup

Sur le territoire français, le pilotage de la politique publique relative à la présence du loup et à ses interactions avec les activités humaines et l’environnement s’effectue aux différentes échelles territoriales : nationale, régionale, départementale.
Au niveau départemental, le préfet mobilise l’ensemble des moyens de soutien disponibles pour accompagner les éleveurs et veille à créer les conditions d’un dialogue constructif entre les différents acteurs.

Ainsi, un comité départemental de suivi du loup a -t-il été créé par arrêté le 25 avril 2019 (format pdf - 572 ko - 12/08/2019) .
La première réunion de ce comité s’est déroulée le mercredi 29 mai 2019. On trouvera ici le compte-rendu (format pdf - 2.7 Mo - 12/08/2019)