Contenu

La nouvelle politique de l’alimentation

 

A l’occasion de la présentation de la politique publique de l’alimentation, le 7 octobre, Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a rappelé l’importance du modèle alimentaire français et la nécessité de le préserver.

Pour les Français, manger est un plaisir et un moment de partage qui répond à des codes culturels : la convivialité, la diversité alimentaire, la structuration des repas autour de trois plats principaux.

Stéphane LE FOLL a présenté les grands objectifs de la politique du gouvernement dans ce domaine : l’accès de tous à une nourriture suffisante et de qualité, la sécurité sanitaire des aliments, la promotion des cultures culinaires et des liens sociaux autour de l’alimentation, le soutien au monde agricole, aux industries agroalimentaires et donc à l’emploi et aux territoires à travers la promotion de notre modèle agricole.

Au cours de cette conférence de presse, il a présenté les quatre axes structurant désormais la politique nationale de l’alimentation suite à l’adoption de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt :

  • la justice sociale, 
  • l’éducation alimentaire de la jeunesse, 
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • le renforcement de l’ancrage territorial des actions menées.

Ces quatre priorités traduisent la volonté de faire de l’alimentation un des fondements de la citoyenneté mais aussi d’accompagner l’évolution de notre société. Ainsi, une meilleure prise en compte de la durabilité des modèles de production tout comme la préservation du lien social dans un souci constant de faire de l’alimentation un facteur de justice sociale sont devenus autant d’impératifs de rénovation d’une véritable politique publique tournée vers l’avenir.

Le Ministre a particulièrement insisté sur la question de la restauration collective : il accompagnera les opérateurs de la restauration collective pour finaliser un accord collectif portant sur des engagements en termes d’amélioration de l’offre alimentaire, de lutte contre le gaspillage et de promotion de notre patrimoine alimentaire en renforçant la présence des produits français et de proximité.
Cette politique associe les ministères chargés : 

  • de l’éducation nationale, pour ce qui est de l’éducation à l’alimentation qui fait partie du socle commun de connaissances et de compétences des élèves du premier et du second degré,
  • de la justice, avec des initiatives à l’amélioration de l’offre alimentaire en milieu carcéral, éviter le gaspillage, et pour faire de l’alimentation un facteur de réinsertion socioprofessionnel, 
  • de la défense, avec un travail d’amélioration des conditions de vie dans les armées et de sécurisation des approvisionnements,
  • de la santé et des affaires sociales, avec le travail engagé sur l’aide alimentaire à laquelle ont recours 3,5 millions de personnes, la loi santé publique à venir qui insistera également sur la nécessité de promouvoir un environnement favorable à la santé via l’éducation à l’alimentation et à la nutrition notamment en milieu scolaire, et enfin la question de l’amélioration de l’alimentation dans la restauration des établissements de santé sur la base de projets pilotes dans les établissements volontaires.

Pour en savoir plus, cliquez ici.