Contenu

La SAU (Surface Agricole Utilisée)

 

L’évaluation de la surface utile est complexe si l’on souhaite avoir un niveau de précision raisonnable. L’étude suivante est effectuée sur la base des données extraites de Isis (logiciel de gestion des aides PAC), base de donnée nationale du MAAF, abondée par déclaration annuelle des agriculteurs. Les surfaces ainsi déclarées sont ventilées par type de couvert ou de culture. Les données comparables, à savoir utilisant les mêmes types, le sont depuis 2009. Le rendu est donc d’une précision maximale au regard des données disponibles par ailleurs.
La SAU du Cantal (source déclaration Surfaces Pac 2012) ce sont

  • 345800 ha en 2012 sur 572000 ha de surface totale du département soit 60%. Voir la carte

La SAU évolue-t-elle dans le temps ?

  • Sur 3 ans, on constate une légère augmentation des surfaces agricoles déclarées, de l’ordre de 1300 ha. Cette évolution, tout en étant peu représentative compte tenu du pas de temps très court, peut permettre de penser que le Cantal n’est pas dans une phase de déprise agricole.
  • La SAU moyenne par exploitation est de 70 ha en 2012 sur la base des déclarations surfaces PAC pour 67,6 ha en 2009 (à partir des mêmes méthodes de calcul).

Comment est utilisée la SAU ? (source déclaration surfaces PAC 2012)?

Le département est avant tout une grande prairie, un peu de céréales et maïs, puis une grande diversité de multiples et marginales en termes de surfaces d’autres cultures. Les valeurs nulles symbolisent des surfaces cumulées très faibles, inférieures à 1%. (les surfaces « non utilisées » sont des surfaces déclarées non exploitées ou momentanément non exploitées)
Une prairie peut être temporaire (herbe cultivée) ou permanente (prairies naturelles et estives )

Quel type de prairies ?

La prairie permanente domine largement.
On constate néanmoins que les surfaces en prairies temporaires ont augmenté en 3 ans de plus de 3000 ha.
carte de répartition des prairies permanentes

Quelles utilisations de la SAU hors prairies ?

C’est au total un peu plus de 5% de la SAU totale.

Les céréales dont le maïs dominent très largement, le maïs gagne entre 2012 et 2009. Les « cultures autres » sont d’une grande diversité :
betteraves non fourragères commercialisées, petits fruits rouges commercialisés, choux, châtaignes, autres fruits et légumes commercialisés, légumes pleins champs, lentilles, lavande lavandin, maraîchage commercialisé dont serre et tunnel sauf hors-sol, navet, noix, pistache, pomme de terre (consommation et plants), vergers, vigne : raisin cuve
Les surfaces « non utilisées » sont des surfaces agricoles non utilisées l’année concernée mais qui pourrait le devenir les années suivantes.
Pour en savoir plus sur la typologie communale

Le maïs dans le Cantal