Contenu

Le Choucas des Tours

 

Le Choucas des Tours (Corvus monedula) a le statut d’espèce protégée nationalement selon arrêté du 29 octobre 2009 (format pdf - 443.7 ko - 22/08/2014)
L’espèce n’est pas menacée en Auvergne. Les effectifs restent stables.

Choucas des tours
Choucas des tours
JP.SIBLET/INPN

Le choucas est plutôt une espèce de plaine (altitude moyenne 522 m) qui se reproduit jusqu’à 1100 m environ. ( 1209 m à Trinitat). Il est absent des Monts du Cantal et des espaces boisés. La présence du Choucas est liée aux capacités d’accueil du bâti pour le nichage : vieux bourgs, châteaux, grosses fermes avec de nombreuses cheminées, des cavités et des toitures de lauzes. Exemples : Château St Etienne à Aurillac, Château de Val à Lanobre

Le Choucas se nourrit d’invertébrés qu’il prélève dans les praires de fauche et les pâturages et exploite les ressources des décharges existantes (exemple : décharge de Saint Flour). Espèce grégaire, il se rassemble la nuit en colonies dans les grands arbres du bocage ou des parcs en ville.

La cohabitation avec les hommes

Une enquête menée en 2014 par la LPO Auvergne vise à évaluer les dynamiques des populations de l’espèce en Auvergne, et identifier les nuisances créées par l’espèce suite aux plaintes enregistrées.

La nuisance sonore lors des rassemblements en dortoirs, reste la cause primordiale de plainte de la part des riverains, à laquelle s’ajoutent les soucis du bâti. Les désagréments portent sur les salissures, sur les souillures et l’obstruction des chéneaux des bâtiments ( église), sur l’obstruction des conduits de cheminée. Il n’y a pas de problème sur les bâtiments dont l’entretien est régulier mais les autres peuvent souffrir de dégâts des eaux.

L’entretien par le propriétaire notamment de la couverture du bâtiment permet de résoudre les problèmes d’obstruction. ( source : leService d’Architecture et du Patrimoine).

L’effarouchement acoustique donnent de très bons résultats. Pour provoquer le départ des oiseaux, la stratégie employée repose sur un comportement naturel. L’INRA a mis au point une bande sonore ORNITHOFUGA à partir de cris sélectionnés efficaces contre les Corvidés avec un mode opératoire permettant d’éviter une accoutumance.

Demande de dérogation obligatoire

Pour le Choucas des Tours comme les autres espèces protégées, les intentions de destruction, de capture ou d’effarouchement sont soumises à avis préalable et autorisation préfectorale. Vous devez compléter et transmettre le formulaire Cerfa 13616-01 demande de dérogation (format pdf - 829.8 ko - 24/07/2014) à la DREAL Auvergne qui centralise les demande.

D’autres informations sur l’espèce et sur la mise en œuvre des actions
dans les pages de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)