Contenu

Le frelon asiatique

 

Ces frelons peuvent être confondus avec les frelons européens qui font partie de la biodiversité naturelle du Cantal. Pour les distinguer et en savoir plus sur le nid et le piégeage des adultes, consultez la Fiche du Frelon Asiatique (format pdf - 142.1 ko - 06/08/2014)

 

Le frelon asiatique (Vespa velutina) est originaire de l’Asie centrale et de l’Asie du Sud-est. Il est arrivé en 2004 sur le territoire clandestinement via une cargaison à destination du port de Bordeau. Repéré en automne 2005 dans le Lot et Garonne, il s’est disséminé par la suite en utilisant le fret jusqu’à coloniser la moitié sud-ouest de la France en 2011.

un cycle annuel

La colonie de frelons ne vit qu’une année et tous les individus meurent en hiver sauf les jeunes femelles fondatrices qui se mettent à l’abri. Elles vont fonder chacune une nouvelle colonie vers la mi-février quand la température dépasse 13°C à la sortie de l’hibernation. Un nid existant donne en moyenne cinq nids à la génération suivante.

Entre le 15 février et le 1er mai, la femelle fondatrice est seule à assurer la survie du nid jusqu’à l’éclosion des premières ouvrières et se déplace à l’extérieur pour s’approvisionner. Ensuite elle reste confinée dans le nid à pondre pendant que les ouvrières prennent le relais.

L’impact sur les abeilles

Pendant l’été, la nécessité de nourrir un grand nombre de jeunes incite les frelons à se spécialiser dans la capture des abeilles domestiques et cause un grand impact sur les effectifs des rûchers. Les frelons se postent en vol stationnaire devant l’entrée des rûches et attrapent les abeilles dès qu’elles rentrent. Cette prédation accroit la pression sur les populations d’abeilles déjà affaiblies par les toxiques (insecticides).