Contenu

Les animaux invasifs (mammifères)

 

De nombreux animaux ont été le plus souvent introduits volontairement par l’homme pour leur productivité, en dépit des risques encourus par l’environnement. Ces espèces invasives sont en compétition avec les espèces locales en consommant les proies, en occupant leur territoire, et se reproduisant plus vite. Elles profitent de la détérioration des milieux et l’amplifient car elles sont adaptées à des facteurs de pollution que ne supportent pas les espèces locales exigeantes en qualité de l’eau. Pour ces espèces vulnérables ou menacées d’extinction, la pression exercée par ces concurrents est redoutable .

 

La 1ere liste régionale des especes animales invasives (format xls - 760 ko - 22/07/2014) a été établie de manière exhaustive spécifiquement pour l’Auvergne en 2013.
D’autres informations sur les pages de la DREAL Auvergne.

Aussi pour la période 2013-2014, huit espèces exogènes sont classées nuisibles dans le département selon l’arrêté ministériel du juillet 2013 :

  • chien viverrin,
  • raton laveur,
  • vison d’Amérique,
  • ragondin,
  • rat musqué
  • bernache du Canada.

L’expansion récente du raton laveur et du chien viverrin est analysée en 2014 dans cet article de la revue Faune sauvage.

Le Guide des especesAnimales invasives (format pdf - 1.2 Mo - 06/08/2014) illustre les principales espèces animales ayant colonisé les milieux aquatiques du Massif Central et susceptibles d’être rencontrées dans le Cantal. (ces pages sont extraites du guide de terrain réalisé par l’Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin)