Contenu

Les exploitations agricoles - Nombre/Evolution

 

L’agriculture cantalienne est un des piliers économiques incontournable du département. Elle a ses propres spécificités compte tenu de ses contextes physique (relief/climat/qualité des sols) et historique. Voici un état des lieux des principales composantes des exploitations agricoles à savoir leur nombre et évolution, la répartition des formes juridiques, des surfaces utilisées, de la dynamique d’installation ainsi que le résultat en terme d’emplois.

  1. Quelques définitions
    • PRAD : Plan régional pour une agriculture durable.(arrêté préfectoral du 28 mars 2012)
    • PAD : Projet agricole départemental. Il fixe les grandes lignes au niveau départemental de développement de l’économie agricole. (dernière version de 2006 révisée en juillet 2010)
    • Exploitation agricole (agreste) : unité de production, au moins un ha (ou 20 ares de culture spécialisée) ou un moyen de production supérieur à 1 vache, 6 brebis ou équivalent.
    • Exploitant agricole : tout cotisant MSA en tant que chef d’exploitation, sociétaire, conjoint collaborateur ou cotisant solidaire.
    • Actifs : le PAD défini comme actif les chefs d’exploitation pour une part entière et conjoints collaborateurs à titre principal pour une demi-part en deçà de l’âge légal de la retraite (62 ans à ce jour)
    • SAU : surface agricole utilisée à savoir surfaces dédiées à une activité agricole hors bâtiments. (sont exclues les friches, bois et forêt)
  2. Exploitations agricoles - Nombre et évolution (source RA 2000 et 2010)
  • Le Cantal totalise 5660 exploitations en 2010 dont 80 % sont en bovins, la moitié étant en allaitant. La taille des exploitations est de 61 ha, dans la moyenne auvergnate, légèrement supérieure à celle de France métropolitaine.
  • Les exploitations du Cantal sont en grande majorité de moyenne dimension (le RA définit la dimension des exploitations selon l’estimation de leur potentiel de production : petite si <25 000€, moyenne entre 25 et 100 000€, grandes si >100 000€)

La répartition sur le département

  • Le Cantal totalise 260 communes dont 80 % possèdent plus de 10 sièges d’exploitations agricoles. Notons les extrêmes : une commune n’a pas de siège d’exploitation 15 communes en ont plus de 50.

  • Entre 2000 et 2010, le Cantal a perdu 981 exploitations, soit 14,7%. En 2010 il en compte 5660 La répartition de la perte d’exploitation se soldant en général par l’agrandissement de structures voisines est assez disparate :
    • 49 communes gagnent ou conservent leurs exploitations entre 2000 et 2010
    • 33 communes en perdent plus de 30% voir la carte.

Notons qu’en 2012, 4933 exploitations ont sollicité des soutiens publics (déclaration PAC).
Pour en savoir plus, voir la carte de répartitions des exploitations dans les communes du Cantal dans voir la carte

 
 

Documents associés :