Contenu

Les Journées Européennes du Patrimoine 2012 les 15 et 16 septembre 2012

 

Les Journées Européennes du Patrimoine 2012 les 15 et 16 septembre 2012
Créées en 1984 par le ministère de la Culture, les Journées européennes du patrimoine ont lieu chaque année le troisième week-end de septembre.
En 2012, pour sa 29° édition, l’esprit de cette manifestation peut être résumé par cette phrase de Proust :« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ». En effet cet événement met en avant cette année les « Patrimoines cachés » une partie méconnue du patrimoine qu’il convient d’approcher afin de mieux la connaître et la découvrir .

Le patrimoine souterrain (catacombes, cryptes, caves, grottes, tumulus) , creusé sous nos pieds ou dans la roche il constitue un patrimoine universel qui touche à l’histoire rurale, urbaine, religieuse, militaire ou industrielle.

 

Le patrimoine enfoui, est composé de tous les vestiges et traces de l’existence de l’humanité et possède une valeur inestimable. Au-delà des vestiges exceptionnels mis au jour par les fouilles, il s’agit enfin de valoriser le rôle essentiel et le métier aussi complexe que fascinant des archéologues.

Le patrimoine en hauteur, une autre partie de notre patrimoine difficilement accessible se trouve, contrairement aux exemples précédents, au dessus de nos tête. Flèches de cathédrales, vitraux, donjons, horloges, gargouilles, et autres font partie intégrante du patrimoine paysager. Ces deux jours de découverte sont alors l’occasion de prendre un peu de hauteur et d’admirer tout cela avec un œil neuf .

Cours, coulisses et curiosités, hôtels particuliers, hôpitaux historiques, édifices religieux, opéras, théâtres révèlent leurs secrets. Pour ce genre de sites il s’agira de découvrir l’envers du décor : les salles inaccessibles en règle générale, le mobilier liturgique... Un vrai coup de projecteur exceptionnel sur ce qui est habituellement dissimulé pour des raisons de conservation, de valeurs ou de secrets.

Réserves, archives et collections, les réserves des musées et services d’archives conservent des documents qui constituent un patrimoine essentiel pour la conservation de la mémoire littéraire, artistique, juridique et généalogique des communes et régions de France. Cette partie habituellement réservée aux professionnels pourra alors être ouverte aux publics pour laisser deviner : le dynamisme des Musées de France, les livres anciens, registres, cartes et photographies anciennes.

La mise en valeur du patrimoine au cours de ces Journées européennes mettra aussi à l’honneur certains métiers, artisanats et techniques qui contribuent à sa découverte, son entretien et à sa conservation : archéologue, vitraillistes, photo-cervoliste, verriers, fabricants de cloches et carillons, couvreurs, restaurateurs, etc. Tous ces acteurs qui contribuent à enrichir chaque jour notre mémoire collective et l’identité de notre région.

Comme chaque année cet événement met l’accent sur le patrimoine en suivant un certain fil, un thème. En 2012 « le patrimoine caché » insiste donc sur le fait que tout monument, qu’il soit d’intérêt national ou qu’il vive à travers la mémoire locale, peut se lire sous un angle différent à travers ses éléments invisibles au premier regard, enfouis, cachés, insolites ou originaux. Au cœur de ces sites chargés d’histoire et d’anecdotes repose pourtant un patrimoine immobilier et mobilier de première ordre, témoignages bavards de l’histoire d’une ville ou d’une famille.

Pour en savoir plus :
http://www.culturecommunication.gouv.fr/content/download/28847/238686/file/Thématique.pdf

Le programme de ces journées :
http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/