Contenu

Les listes d’espèces nuisibles

 

Une profonde réforme du classement des animaux nuisibles a été menée en 2012.

Ainsi la liste complète des espèces classées nuisibles sur tout un département peut être formalisée par trois arrêtés différents, deux arrêtés ministériels et un arrêté préfectoral.

Pourquoi cette complexité apparente ?

Tout simplement parce que chaque arrêté concerne une liste d’espèces.

Ainsi, un premier arrêté ministériel dresse la liste des espèces non indigènes classées nuisibles sur l’ensemble du territoire métropolitain. Il s’agit des espèces introduites.

 

Un second arrêté du ministre, pris pour une période de trois ans après avis des préfets de départements, classe (ou non) par département des espèces nuisibles parmi une liste de 10 espèces : fouine, martre, renard, belette, pie, geai des chênes, putois, corbeaux freux, corneille noire, étourneau, sansonnet.

Cet arrêté fixe les les modalités de destruction des espèces reprises, par département.

Enfin, le troisième arrêté est préfectoral et peut classer comme nuisible, de manière annuelle, des espèces à fort potentiel de dégâts agricoles. Ainsi, le Préfet peut classer dans cet arrêté aucune, une, deux ou les trois espèces suivantes : lapin de garenne, pigeon ramier, sanglier.

Dans le Cantal, M. le Préfet n’a classé aucune de ces trois espèces dans la liste des espèces nuisibles.

Aussi pour la période 2015-2016, huit espèces sont classées nuisibles dans le département :
Vous pouvez consulter ces arrêtés ici