Contenu

Les soutiens publics dans le Cantal

 

Les aides sont délinées en deux piliers principaux, l’un destiné au soutien des marchés et du revenu agricole, le second spécifiquement au développement rural. Le deuxième pilier est abondé par le FEADER, lui même décliné en 4 axes principaux au niveau régional. En Auvergne, ce sont 124 millions d’€uros sont gérés par ce programme. L’état d’avancement du programme est publié ici. A noter que la PHAE et l’ICHN, aides du 2ème pilier, sont directement rattachées à un programme national.
Pour le cantal, le 1er pilier est essentiellement représenté par les DPU (droits à paiement unique), aide à l’hectare calculée sur la base de référence de production historique.
Le 2ème pilier est constitué essentiellement de l’ICHN (indemnité compensatrice de handicap naturel), le Cantal étant en totalité classé en zone de montagne, puis par la PHAE, mesure agro-environementale incitant au maintien des surfaces toujours en herbe.
Le tableau ci-dessous fait la synthèse, par enveloppe, des aides directes versées en 2012 aux agriculteurs du Cantal.

Comment se répartissent les aides agricoles ?

Le premier pilier est, en valeur, nettement prédominant par rapport au deuxième pilier


Le DPU (Droits à paiement uniques) est de loin le financement principal, représentant quasiment 3/4 du 1er pilier. A noter qu’à l’occasion de la révision de la PAC en 2010/2011, le Cantal a bénéficier d’une revalorisation notable de ses DPU. Cette carte (format pdf - 1.7 Mo - 25/03/2013) permet de visualiser la répartition et l’évolution des DPU dans le Cantal.

L’ICHN est la part prépondérante du 2ème pilier
Pour en savoir plus, voir ces cartes.