Contenu

Les tourbières boisées

 

L’habitat tourbière boisée est un habitat forestier les plus rares d’Auvergne et rare aussi parmi les habitats tourbeux. Les tourbières boisées se rencontrent au-dessus de 900 mètres sous climat montagnard froid et arrosé sauf dans l’Artense où il existe à 600 mètres sous influence atlantique marquée. La présence d’arbres sur les tourbières bombées n’est pas encore élucidée car il semble que la plantation par l’homme ne soit pas la seule en cause.

Il existe 6 types de tourbières boisées en Auvergne dont 5 groupements végétaux, qui correspondent à 2 habitats élémentaires Natura 2000 :

  • 91DO-2 Boulaies pubescentes tourbeuses de montagne
  • 91DO-4 Pineraies tourbeuses de Pins à crochets

La tourbière boisée à Pins à crochet et Pin sylvestre à Linaigrette engainante et Airelle des Marais est l’exemple le plus typique et le plus rare de la tourbière boisée alimentée par les eaux de pluie (ombrotrophile) dans le Massif central.

Les boulaies tremblantes à Ménianthe trèfle d’eau sont assez typiques dela région Auvergne car elles sont liées aux tourbières de lacs souvent d’origine volcanique (maars).

Le type de tourbière boisée le plus fréquent en Auvergne est la tourbière boisée alimentée par nappe d’eau (minérotrophile) de Bouleaux pubescents et de Pins sylvestres à Laîche à utricules rostrés et Jonc acutiflore. Il est généralement voué à évoluer vers la sapinière- boulaie à sphaignes, de grand intérêt patrimonial.

Les tourbières boisées sont dégradées par le drainage des terres, la plantation d’épicéa (espèce exotique en Auvergne), et l’eutrophisation par pollution de l’eau ou fertilisation azotée.

Les tourbières sont présentes dans la ZSC Cézallier, la ZSC Aubrac et la ZSC Gorges de la Rhue.

Pour en savoir plus sur ces milieux naturels, consultez le site du Pôle tourbière.