Contenu

Lutte contre les violences intra-familiales et la délinquance auprès des séniors

 

Le groupement de gendarmerie du Cantal, en partenariat avec la préfecture du Cantal et le Conseil départemental du Cantal, s’engage dans la lutte contre les violences intra familiales et la délinquance envers les séniors.

Mercredi 8 décembre, Serge Castel, préfet du Cantal, Bruno Faure, président du Conseil départemental, et le colonel Aubry, commandant le groupement de gendarmerie du Cantal se sont rendus à Naucelles dans le cadre d’une opération de prévention des violences intra-familiales et de la délinquance envers les seniors. À cette occasion, 50 000 sacs à pain et 50 000 sacs à pharmacie, portant des conseils et des messages de prévention, seront distribués dans les boulangeries et pharmacies du Cantal.

L’objectif est de faire connaître au plus grand nombre d’une part les numéros d’urgence dans le cadre des violences intra familiales, d’autre part les bons réflexes à adopter par les séniors parfois victimes d’individus malveillants. Cette opération à l’initiative de la gendarmerie a été cofinancée par le Conseil départemental du Cantal et l’État via le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (FIPDR).

 

C’est l’occasion une nouvelle fois de dire et d’encourager à dire stop à ces
violences. Pour rappel le 3919 fonctionne à présent 24h/24h et en septembre
2021, 1493 conversations ont eu lieu sur le tchat de la plateforme arrêtons les
violences.gouv.fr.

Concernant les faits de délinquances à l’encontre des séniors, la gendarmerie enregistre une forte hausse des faits d’escroqueries économique et financière, avec une augmentation de + 84,80 % par rapport à la même période 2020, pour 61 faits constatés du 01/01/21 au 30/11/21.

A l’approche des fêtes de fin d’année, il est important de rappeler les bons réflexes :
• être vigilant sur les commandes et petites annonces sur internet (affichage du
cadenas verrouillé dans la barre d’adresse signalant la sécurisation du site),
• se méfier des annonces indiquants des prix excessivement bas,
• être vigilant au distributeur automatique de billet,
• ne pas communiquer ses coordonnées bancaires par email
• ne pas ouvrir à un inconnu.

De plus les séniors qui se sentent isolés et/ou menacés peuvent bénéficier de l’opération “tranquilité séniors” en se faisant connaître auprès des organismes sociaux, de leur mairie, ou du commissariat et de leur brigade de gendarmerie. Des patrouilles seront organisées aux abords de leur domicile, lorsque les circonstances le justifieront.
Pour aller plus loin, le site cybermalveillance.gouv.fr a pour missions d’assister les particuliers, les entreprises, les associations, les collectivités et les administrations victimes de cybermalveillance, de les informer sur les menaces numériques et les moyens de s’en protéger.

Chiffres clés :

Pour les délinquances auprès des séniors
Du 01/01/2021 au 30/11/2021 :, 2 victimes d’Atteinte Violence Intégrité Physique (AVIP), 61 victimes d’Escroquerie Infraction Economique et Financières (EIEF), 12 victimes “autres” (dont 4 atteintes à la dignité).

Télécharger le communiqué de presse : 2021 12 08 cp op prevention pharmacie boulangerie v2 (format pdf - 394.3 ko - 08/12/2021)