Contenu

Opération « il y a des gestes qui sauvent » : Devenez acteur – Initiez-vous aux premiers secours

 

Après les événements tragiques qui ont marqué la France en 2015, de nombreux Français ont exprimé le souhait de connaître les gestes utiles pour sauver des vies.
Pour répondre à cette demande, le ministère de l’Intérieur avec l’ensemble des acteurs du secours organise des séances d’initiation gratuites d’environ 2 heures.

Ces sessions sont organisées sur l’ensemble du territoire français au cours du mois de février. En fin d’initiation, chaque participant se verra remettre par le formateur et au nom du préfet, une attestation.

Au cours de ces sessions gratuites, certains gestes qui sauvent seront enseignés : alerter les secours, masser, défibriller, poser un garrot et traiter les hémorragies. Au quotidien comme en situation de crise, ces « gestes qui sauvent » ont un rôle majeur : ils peuvent contribuer à sauver des vies, en stabilisant des blessés pendant les minutes qui précèdent l’arrivée des services d’urgence.

 

Le programme des sessions d’initiation organisées en février dans le Cantal :

Samedi 6 février à Aurillac
Deux séances à 9h00 et à 11h00 à la salle de réception de l’hôtel de ville

Samedi 13 février à Saint-Flour
Deux séances à 9h00 et à 11h00 au Gymnase de Besserette

Samedi 20 février à la station du Lioran
Deux séances à 14h00 et à 16h00 dans la salle de la patinoire

Les intervenants :

L’Union départementale des Sapeurs-Pompiers, l’Association Départementale de Protection Civile et la Croix Rouge Française.

Le contenu de la formation :

La durée de l’initiation est de 2 heures et son objectif est l’apprentissage des gestes essentiels du secours d’urgence.

Elle comprend :

  • Les actions à conduire dans une situation d’exception engendrant de nombreuses victimes (env. 1h) :
    - le dégagement en urgence d’une victime ;
    - la mise en position d’attente pour les victimes qui le nécessitent ;
    - la lutte contre les hémorragies au moyen de garrots de fortune ou par une compression réalisée directement sur la plaie.
  • Les actions à conduire dans une situation du quotidien : l’arrêt cardiaque.
    Ce module « arrêt cardiaque » (env. 1h), plus couramment dénommé Alerter-Masser-Défibriller (AMD), s’articule en deux séquences :
    - apprentissage du geste ;
    - restitution du geste, au cours d’un atelier de pratique dirigée.

Pendant l’initiation, les techniques pédagogiques retenues, ainsi que la nature des outils pédagogiques mis en œuvre permettent de favoriser la pratique individuelle des participants.

Attention :
Cette initiation doit bien être distinguée de la formation en prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1) destinée au grand public. Les participants seront d’ailleurs incités, s’ils le souhaitent, à suivre ultérieurement une formation au PSC 1 auprès d’une association agréée à cet effet.

Pour réserver :

- par téléphone au 04 71 46 23 26 de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30
- par mail à : pref-evenements@cantal.gouv.fr