Contenu

Plan de soutien à l’élevage français : L’État renforce les contrôles sur l’étiquetage

 

Dans le cadre du plan d’urgence de soutien à l’élevage français, annoncé en conseil des ministres le 22 juillet 2015, le gouvernement a décidé un renforcement des contrôles relevant des missions de la Direction Générale de la Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes (DGCCRF).

Pour ce qui est de l’étiquetage et la traçabilité des viandes, le plan annuel 2015, fixant les objectifs pour l’Auvergne, ne concernait que les départements de l’Allier et de la Haute-Loire et la seule viande bovine.

Ces contrôles sont élargis, à ce titre depuis le 1er août 2015, dans les 4 départements auvergnats, les services de l’État renforcent les contrôles sur l’étiquetage et la traçabilité des viandes bovines, porcines, ovines, caprines et de volaille.

En parallèle, un arrêté conjoint du ministre de l’Economie et de celui de l’Agriculture, en date du 10 juin, limite les opérations promotionnelles relatives à la viande de porc (fraîche ou réfrigérée) proposées par la grande distribution pour une durée d’1 an. Ces contrôles seront renforcés dans tous les départements au cours du mois d’août.
Les comptes-rendus de ces 2 enquêtes seront établis pour le 11 septembre 2015.

Le Gouvernement a présenté mercredi 22 juillet 2015 en Conseil des Ministres un Plan de soutien à l’élevage français.

Ce plan fixe six priorités et 24 mesures concrètes à moyen et long terme pour répondre aux crises des filières porcines, bovines et laitières.