Communiqués de presse

Contenu

Remise titre professionnel de Plaquiste

 

Mardi 11 septembre 2018 à 18 heures, au Centre AFPA d’Aurillac, Isabelle SIMA, préfet du Cantal, a remis le titre professionnel de plaquiste aux lauréats de la session de formation organisée par l’Agence pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

 


Un titre professionnel est une certification professionnelle délivrée par le ministre du Travail. Il est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP ) et s’adresse à tout public sorti du système scolaire, salarié comme demandeur d’emploi. Il atteste que son titulaire maîtrise les compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées. Il existe de près de 250 titres professionnels, du niveau CAP au niveau Licence, couvrant la plupart des secteurs professionnels.

L’obtention d’un titre est soumise au contrôle d’un jury qualifié, composé de professionnels habilités par la DIRECCTE. Il garantit aux employeurs l’acquisition des compétences et des savoirs faire qu’ils attendent et permet au salarié une formation reconnue et qualifiante, facilitant l’évolution professionnelle ou la reconversion. Dans le Cantal, 11 centres agréés délivrent 58 titres professionnels. En 2017, 63 sessions d’examens ont été organisées pour 258 candidats dont 23 par le biais de la validation des acquis et de l’expérience (VAE). 212 titres professionnels et 15 validations partielles de titres ont été délivrés.

Pour cette promotion, le titre professionnel de plaquiste valide une formation de prés de six mois, alternant enseignements et stages en entreprise. La région a pris en charge les coûts pédagogiques via le CARED (le Contrat d’Aide et de Retour à l’Emploi Durable). Chaque entrée en formation était assortie d’une promesse d’embauche. Ce dispositif répond aux besoins du Cantal, de ses habitants et de ses entreprises. Les personnes formées accèdent ainsi à un emploi qualifié. Les entreprises qui les ont accompagnées peuvent recruter des salariés compétents. En ce sens, il s’inscrit parfaitement dans le l’action du gouvernement qui fait de la formation une réponse aux enjeux actuels et futurs de la société de la compétence du XXIème siècle.