Contenu

SÉCURITÉ ROUTIÈRE | Prévention routière Santé, médicaments

 

Près de 4% des accidents en France seraient attribuables aux médicaments et 17 % des conducteurs de véhicule de tourisme tués entre 2018 et 2020 sont dus à des facteurs « malaise » et « somnolence / fatigue ».

Ces facteurs de risque, plus faibles que pour la vitesse ou l’alcool, doivent cependant être pris en considération.

 

Dans ce contexte, une action de prévention est menée à l’échelle régionale, à laquelle s’associe la préfecture du Cantal, en partenariat avec des pharmacies cantaliennes.
35 000 sacs à pharmacie vont être distribués pour rappeler les bons réflexes.

LES MEDICAMENTS

La prise de médicament n’est pas un geste anodin. Conduire après avoir pris certains médicaments comporte des risques. Les boîtes des médicaments présentant un risque pour la conduite sont composés d’un pictogramme spécifique. Ils sont classés en trois catégories, selon le niveau de risque du médicament sur la conduite.

• Les bons réflexes, demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien et respectez les niveaux de dangerosité indiqués sur les boîtes de médicaments :

LA SANTE

Conduire nécessite des capacités perspectives motrices, cognitives et exige des aptitudes comportementales. Le dépistage et la prise en charge précoce des affections permettent très souvent de maintenir la capacité de conduire et préserver ainsi l’autonomie des déplacements.

• Les bons réflexes : demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien dans les cas suivants :

◦ Je vois mal / je suis facilement ébloui
◦ J’ai des remarques de mon entourage sur ma conduite
◦ J’ai été opéré / hospitalisé
◦ J’ai fait un AVC / j’ai une maladie chronique
◦ J’ai des malaises, des vertiges, des syncopes

Télécharger le communiqué de presse : 2021 10 14 cp securite routiere sante medicaments (format pdf - 190.2 ko - 14/10/2021)