Contenu

Signature de la Convention relative au dispositif de téléprotection Grave Danger

 

Jeudi 15 octobre, le préfet du Cantal a signé avec le procureur de la République et les acteurs* impliqués dans la démarche, la convention pour la mise en œuvre du dispositif de téléprotection grave danger dans le Cantal.

Cette convention prévoit que lorsqu’une personne se trouve en situation de danger, victime de violences ou de viols conjugaux, le procureur de la République peut lui attribuer un téléphone mobile qui est géo-localisable et doté d’une touche permettant d’alerter les autorités publiques par l’intermédiaire d’une plate-forme de téléassistance.

Après une période d’expérimentation, ce dispositif a été généralisé par la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

*les forces de Police et de Gendarmerie, le service pénitentiaire d’insertion et de probation du Cantal, la chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, l’Association polyvalente d’actions judiciaires (APAJ), l’association Écoute maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées (EMPAPH), le Centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles (CIDFF), Mondial Assistance Teles, France Telecom Orange.