Contenu

Opération interministérielle vacances : partez tranquilles...

 

Chaque année au cours de l’été, les services de l’Etat renforcent leurs contrôles. Les agents de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) interviennent en matière de surveillance sanitaire des aliments, de protection animale et de protection des consommateurs. Les zones touristiques sont particulièrement visées.

Cette année encore, du 1er juin au 15 septembre un large dispositif est mis en place : l’Opération interministérielle vacances (OIV). Durant cette période, les contrôles sont multipliés afin d’assurer la sécurité des vacanciers. La France reste en effet la première destination touristique mondiale et l’« explosion » démographique de certaines zones justifie des contrôles accrus.

 

La surveillance sanitaire des aliments

Afin de garantir la sécurité sanitaire des aliments sur les lieux de vacances, l’Opération Alimentation Vacances instaure des contrôles ciblés dans la restauration rapide non sédentaire, les centres aérés et les campings, ainsi que les transports de denrées. Pendant cette période d’intense activité, la présence d’une clientèle nombreuse et passagère pose des problèmes d’approvisionnement et de stockage. Par ailleurs, les températures plus élevées pendant l’été incitent à la vigilance : le respect de la chaîne du froid fait l’objet de nombreux contrôles.

La protection animale

L’été est aussi l’occasion de fixer des objectifs spécifiques dans le cadre de l’Opération Protection Animale Vacances. Des actions sont ainsi menées sur la commercialisation des carnivores domestiques. Les inspections ciblent plus particulièrement les élevages et les structures de vente des animaux domestiques, les refuges, fourrières, pensions, halls d’exposition. Une action complémentaire portant sur la bonne information de l’acheteur d’un animal de compagnie est mise en œuvre de manière plus spécifique cette année.

La protection des populations

Les actions portent sur :

  • La sécurité des aires de jeux ainsi que la conformité des activités sportives et de loisirs (obligations d’entretien, respect des règles de conformité des structures de jeux, tenue des registres d’entretien…) 
  • L’information des touristes, y compris pour ce qui concerne le tourisme vert et l’éco-tourisme et notamment pour ce qui concerne les vacances à bas prix : respect des règles commerciales, notamment sur Internet, pratiques promotionnelles, qualité des hébergements et véracité des informations. La lutte contre les fraudeurs est intensifiée.
  • La valorisation des produits locaux ou régionaux, la vérification des mentions et allégations valorisantes sur l’origine ou les modes de production allégués.
  • Le respect des règles concurrentielles souvent malmenées en période où le consommateur est moins vigilant et la lutte contre les contrefaçons, en coordination avec la direction des Douanes.

Les accueils collectifs de mineurs

Les services de l’État vérifient le respect des obligations administratives relatives à l’exploitation des locaux, à la formation du personnel et à la souscription d’une assurance.
Ils vérifient la qualification des encadrants, le respect des normes d’hygiène et de sécurité du local et s’assurent de l’existence d’un projet éducatif pour l’organisateur et d’un projet pédagogique pour l’équipe d’encadrement.
C’est l’occasion également de transmettre des messages de prévention des risques liés à la vie quotidienne, ainsi que lors des séquences de sports de nature largement pratiqués par une majorité de ces jeunes.

Les équipements sportifs
La vigilance des services compétents sera renforcée notamment à l’égard d’équipements ou d’activités nouvelles ou en plein développement, par exemple dans le domaine nautique ou aquatique.
Dans les centres aquatiques, les contrôles sanitaires portent sur l’eau, mais sont également vérifiés le respect des obligations de sécurité, la qualification du personnel et les affichages (profondeur des bassins, plan d’organisation de la sécurité et des secours...).

Voir le dossier de presse 2016 de la Préfecture du Cantal (format pdf - 531.8 ko - 13/07/2016)