Contenu

Inscription au concours d’adjoint de sécurité de la police (postes dans le Cantal) avant le 31 janvier 2017

 

Les inscriptions au concours d’adjoint de sécurité de la police nationale sont ouvertes pour la zone Sud-Est jusqu’au 31 janvier 2017.
Des postes sont à pourvoir dans le Cantal.

Téléchargez le dossier de candidature et consultez tout le détail des épreuves de sélections.
N’hésitez pas à vous déplacer, tous les renseignements utiles peuvent être pris directement auprès du commissariat !

#1 Les missions

La police nationale, composée d’environ 145 000 femmes et hommes, effectue différentes missions de sécurité et paix publiques, d’investigation, de renseignement, de coopération internationale…

 

Les adjoint de sécurité (ADS), contractuels de droit public, sont recrutés à l’échelon départemental pour une durée de 3 ans, renouvelable une fois par reconduction expresse.

Dotés d’un uniforme, les ADS assistent les policiers dans leurs missions de prévention et de répression de la délinquance, de surveillance générale, d’assistance et de soutien aux personnes. Ils concourent également à l’accueil et à l’information du public, font des patrouilles et contribuent au développement de la sécurité.

#2 Une formation, un métier...

L’adjoint de sécurité bénéficie d’une formation professionnelle rémunérée de 12 semaines en école de police. Au programme :

• formation générale (organisation générale de la police nationale et ses principes de fonctionnement, droit pénal, règles juridiques des techniques d’intervention, secourisme) ;
• situations professionnelles (accueil du public, patrouille de police, rapports d’intervention, missions de sécurité routière, interpellation) ;
• activités physiques et professionnelles (préparation physique, tir / armement / manipulation des armes, techniques d’interventions) ;
• formation informatique.

La formation est complétée par 2 semaines de stage d’adaptation dans le service d’affectation.

# 3 Des opportunités pour l’avenir professionnel...

L’adjoint de sécurité signe un contrat de 3 ans (renouvelable une fois par reconduction expresse). Pendant la durée de son contrat, il capitalise son expérience et prépare son avenir.

Plusieurs possibilités s’offrent à lui :
• Passer les concours de la fonction publique.
Après un an de contrat, l’ADS peut présenter le concours interne de gardien de la paix .
Il peut également passer les concours offerts par la gendarmerie, les douanes, l’administration pénitentiaire, les armées, la fonction publique hospitalière et les collectivités locales (notamment la police municipale).
• Mettre en avant ses compétences pour une embauche dans le secteur privé.

L’ ADS peut bénéficier d’une validation de ses acquis de l’expérience professionnelle et d’une formation spécifique en vue d’accéder plus facilement à des métiers liés à la sécurité. Grâce aux partenariats de l’institution, il bénéficie d’un accès privilégié à de nombreux postes d’entreprises.

L’ADS bénéficie d’un crédit d’heures de formation pour se préparer au concours de gardien de la paix ou pour assurer son insertion professionnelle à l’issue de son contrat (acquisition de qualifications professionnelles - SSIAP, sûreté aéroportuaire... - qui permettront d’exercer d’autres professions).

# 4 Les conditions de recrutement

Pour être candidat au poste d’adjoint de sécurité, aucun diplôme n’est exigé, vous devez :

-avoir entre 18 et moins de 30 ans ;
-être de nationalité française ;
-jouir de vos droits civiques
-avoir un casier judiciaire vierge ;
-être de bonne moralité ;
-être recensé et avoir accompli la journée défense citoyenneté - JDC (anciennement JAPD) ;
- disposer d’une bonne condition physique et d’une bonne acuité visuelle.

Le candidat passe des tests psychotechniques destinés à évaluer son profil psychologique et sa capacité à travailler en groupe. En cas de réussite à ces tests, le candidat passera un entretien de sélection précédé d’un exercice permettant de vérifier sa capacité à maîtriser la langue écrite au travers d’un commentaire d’une photographie représentant une scène de la vie courante.

Il est également soumis à 2 épreuves sportives éliminatoires : le test de résistance musculaire en isométrie et le test d’endurance cardio-respiratoire.

Cliquez sur les images pour agrandir