Contenu

Le monde agricole à l’honneur à Saint-Flour

 

Dans le cadre de ses missions d’animation territoriale la sous-préfecture de Saint-Flour met en œuvre deux priorités du gouvernement : L’emploi et l’égalité entre les femmes et les hommes.

En 2013, la sous-préfecture de St-Flour a organisé avec ses partenaires du service public de l’emploi local une rencontre visant à valoriser la place des femmes au sein de la filière agricole, puis en décembre, le sous-préfet a installé et piloté un groupe de réflexion-action réunissant les partenaires institutionnels, associatifs et des agricultrices volontaires.

Ce groupe affiche déjà des résultats :
- il a élaboré un programme de formation générale et technique adapté et spécifique pour les agricultrices ;
- et organisé le 19 juin 2014 une rencontre-débat sur la complémentarité des rôles des femmes et des hommes dans l’exploitation agricole.

 

Cette rencontre a réuni de nombreuses agricultrices et des partenaires du monde agricole. Femmes et homme ont témoigné avec passion : « depuis que je me suis installée dans ce métier, c’est tous les jours dimanche » même si parfois elles vont « jusqu’au bout de leurs forces ».

L’égalité n’est pas gagnée, elle est en marche, certaines « touchent à tout », d’autres « laissent faire les hommes, c’est eux qui prennent les décisions ».

Parfois, c’est l’adaptation de la production qui améliore les conditions de travail « la stabulation a sauvé mes nuits et mes hivers, j’ai choisi une race de vache qui reste dehors toute l’année » ; d’autres fois c’est l’organisation familiale qui apporte une réponse aux difficultés d’organisation et de partage des rôles. L’exemple d’un père qui garde l’enfant au risque de subir les « moqueries » des autres hommes a été présenté « quand ils me voient avec le porte bébé dans les champs, ils rigolent ».

Mais il reste encore celles qui surinvestissent leur travail, pour faire leur preuve dans un monde professionnel qui s’ouvre depuis peu aux femmes « je travaille tout le temps, j’ai passé des semaines à ne parler à personne, j’ai pris conscience qu’il fallait surtout ne pas se désocialiser ».

Le témoignage des agricultrices de la Nièvre qui ont créé un réseau « actrices Nivernaises » a conforté les participants qui ont décidé de créer un groupe de soutien, d’entraide, de solidarité, de réflexion, d’échanges de pratiques, spécifique aux agricultrices de l’arrondissement de Saint-Flour.

Dès l’automne 2014, le sous-préfet invitera le groupe de travail à réfléchir à la mise en place d’un club d’agricultrices. 15 femmes se sont déjà déclarées volontaires pour bâtir un projet avec les institutions.
....
....

Cliquez sur les images pour agrandir