Contenu

Lancement de la 31ème campagne des Restos du cœur

 

Ce sont près d’un million de personnes que les Restos vont accueillir cette année.

 

Le 30 novembre 2015, Stéphane LE FOLL, ministre en charge de l’agriculture et porte-parole du gouvernement, et Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, placée auprès de Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, ont participé au lancement de la 31 ème campagne des Restos du Cœur.

Ils ont annoncé que l’État allait élargir le champ des réductions d’impôts afin de permettre aux producteurs de donner des fruits, légumes et pommes de terre transformés et conditionnés. Il s’agit là d’une demande ancienne des producteurs qui ne pouvaient jusqu’alors bénéficier d’une réduction d’impôts que dans le cas d’un don de produits bruts à des associations.

Ils ont présenté à cette occasion deux outils destinés à faciliter le don :

  • un support pédagogique listant tous les moyens de donner aux associations et précisant les incitations fiscales correspondantes,
  • une cartographie en ligne des associations habilitées à recevoir les dons, pour faciliter la mise en contact avec les donneurs (cliquez ICI).

Durant leur visite, les ministres ont tenu à saluer l’engagement des Restos du Cœur et plus généralement des associations, de leurs bénévoles et des donateurs au service des plus démunis. Ils ont réaffirmé que ces associations remplissaient une mission d’intérêt général primordiale.

« Après le lait en 2013 et les œufs en 2014, nous avons œuvré pour que cette possibilité soit désormais offerte pour les fruits, légumes et pommes de terre afin d’inciter encore d’avantage les agriculteurs à faire don de leurs produits. L’aide aux plus démunis est une indispensable preuve de solidarité alors que chaque année 4 millions de personnes font appel ponctuellement ou régulièrement à l’aide alimentaire. »

slf_cle02143f.jpg
slf_cle02143f.jpg
Stéphane Le Foll et Ségolène Neuville ont annoncé que l’Etat allait élargir le champ des réductions d’impôts afin de permettre aux producteurs de donner des fruits, légumes et pommes de terre transformés et conditionnés.
Paris, le 30 novembre 2015.
© Xavier Remongin/Min.Agri.Fr