Contenu

Les animaux sauvages ne sont pas des animaux de compagnie.

 

Retrouvez quelques mesures simples pour protéger notre patrimoine naturel.

Le Cantal est un département rural où la proximité avec la nature est facilitée.

Au gré des activités d’extérieur (randonnée, chasse, pêche, vélo, etc.) il est possible d’avoir la chance de rencontrer la faune sauvage locale. Souvent furtifs, ces animaux s’enfuient en général à la vue de l’homme. Mais il arrive parfois que certains d’entre eux soient blessés ou trop jeunes pour s’enfuir. Si la vue d’un animal en état de vulnérabilité peut émouvoir, le recueillir est une mauvaise idée.

Il faut savoir que les faons de cerf et de chevreuil, les renardeaux, et les marcassins sont rarement abandonnés par la mère.

 

Voir le communiqué de presse de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (format pdf - 93.2 ko - 18/04/2017)

ainsi que la plaquette

"La nature est fragile, protégeons-la" (format pdf - 412.3 ko - 18/04/2017)