Contenu

Interdiction temporaire des feux jusqu’au 4 octobre

 

Les conditions météorologiques actuelles entraînent un risque persistant d’incendie de forêts, landes et broussailles.

Dans ce contexte le préfet a pris un arrêté préfectoral n° 2020-1237 du 17 septembre 2020 interdisant temporairement les feux dans le Cantal, et ce jusqu’au 4 octobre inclus. . Cet arrêté prolonge les dispositions prises par arrêté du 18 août 2020.

 

En tout lieu :

- il est interdit à toute personne d’allumer du feu (écobuage, incinération de végétaux sur pied ou en tas, etc.) en milieu naturel. Il est rappelé que le brûlage des déchets ménagers et des déchets verts est interdit en tout temps et en tout lieu.

- Les feux d’artifice, ou tout autre moyen pyrotechnique sont interdits, sauf dérogation et mise en œuvre des mesures compensatoires fixées par le préfet.

- Sont également interdits en milieu naturel l’allumage de tous feux (barbecues, feux de camp, réchauds à gaz…) hors installations fixes prévues à cet effet. Les allumages de feux sur installations fixes prévues à cet effet sont soumis à dérogation. Les barbecues restent autorisés à proximité immédiate des maisons.

A l’intérieur des massifs à risques définis dans l’arrêté et rappelés plus bas :

- Il est interdit de fumer dans tous les bois, forêts, landes et plantations.

- la circulation des véhicules à moteur thermique est interdite à l’intérieur des forêts, bois, plantations, hors routes nationales, départementales et routes communales bitumées et ouvertes à la circulation publique. Cette disposition ne s’applique pas aux propriétaires et ayant-droits, ainsi qu’aux usages professionnels.

Dérogations aux interdictions

Toute demande de dérogation doit être sollicitée auprès du préfet au moins 15 jours à l’avance via le formulaire disponible sur le site www.cantal.gouv.fr ou en mairie.

Sanctions

Ceux qui auront causé l’incendie de forêt, lande ou plantation d’autrui, par application insuffisante ou par non respect des dispositions prévues par le présent arrêté et la déclaration ou demande d’allumage de feu, sont passibles des peines d’amende et d’emprisonnement prévues aux articles 322-5 à 322-18 du code pénal.
Le brûlage de déchets ménagers ou de déchets verts est passible des sanctions prévues au code de la santé publique.

Les massifs à risque de feu de forêt sont constitués des territoires communaux entiers suivants :

Allagnon-Margeride : Anglards-de-Saint-Flour, Auriac-l’Eglise, Bonnac, Celoux, Chaliers, Charmensac, Chazelles, Clavières, Ferrières-Saint-Mary, La Chapelle-Laurent, Lastic, Laurie, Lorcières, Massiac, Molompize, Montchamp, Peyrusse, Rageade, Ruynes-en-Margeride, Saint-Georges, Saint-Mary-le-Plain, Saint-Poncy, Soulages, Vabres, Val d’Arcomie.
Aubrac : Anterrieux, Chaudes-Aigues, Deux-Verges, Jabrun, La Trinitat, Lieutadès, Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues.
Pinatelle : Allanche, Dienne, Neussargues en Pinatelle, Segur-les-Villas, Vernols.
La Rhue et Dordogne : Ally, Antignac, Arches, Auzers, Bassignac, Beaulieu, Brageac, Chalvignac, Champagnac, Champs-sur-Tarentaine-Marchal, Chaussenac, Condat, Jaleyrac, La Monselie, Lanobre, Le Monteil, Le Vigean, Madic, Mauriac, Méallet, Menet, Riom-ès-Montagnes, Saignes, Saint-Amandin, Saint-Etienne-de-Chomeil, Saint-Pierre, Sauvat, Sourniac, Trémouille, Vebret, Veyrières, Ydes.
Saint-Paul-des-Landes : Lacapelle-Viescamp, Saint-Etienne-Cantalès, Saint-Paul-des-Landes, Sansac-de-Marmiesse, Ytrac.

Télécharger l’arrêté préfectoral (format pdf - 203.3 ko - 17/09/2020)