Transport d’animaux vivants

 
 
 

Conforter le commerce des animaux cantaliens

La France est reconnue pour la fiabilité de son système sanitaire grâce auquel ses productions de qualité ont gagné les marchés à l’exportation.

Aujourd’hui, les épisodes d’influenza aviaire ou de fièvre catarrhale ovine (FCO) ont révélé quelques perspectives d’amélioration afin de ne pas mettre en danger les filières concernées.

L’État met en place et veille à l’application des différentes réglementations. Mais la responsabilité incombe à tous les acteurs des filières qui ont pour cela l’appui de partenaires tels que laboratoires, vétérinaires ou organisations professionnelles.

Chacun doit respecter les différents protocoles. Il en va du maintien des métiers et de l’activité économique de notre territoire. Toute signature engage la responsabilité de son signataire.

La réglementation sanitaire et la biosécurité ne doivent pas être seulement perçues comme des contraintes. Elles apportent une garantie à nos activités et à nos produits.

Elles donnent confiance à nos acheteurs et aux consommateurs. Elles sécurisent et pérennisent les métiers et les revenus de l’agriculture.

Les règles à respecter pour la circulation des bovins (format pdf - 446.4 ko - 16/08/2017)