Réforme des rythmes éducatifs

Conformément au cadre général posé par le décret n°2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, la réforme des rythmes scolaires s’appliquera à la rentrée 2014, les cinq matinées et la semaine d’au plus 24 heures en demeurant les bases essentielles.

La mise en oeuvre de nouveaux rythmes à l’école répond à un objectif pédagogique qui favorise une organisation du temps scolaire plus respectueuse des temps de vigilance et des besoins de repos des enfants.

La nouvelle organisation s’appuie sur une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine, un allègement de la journée de classe de 45 minutes en moyenne et conduira à la programmation des enseignements fondamentaux aux moments les plus appropriés en terme de concentration.

La nouvelle organisation est la suivante :
• Une semaine de 9 demi-journées
• Une durée d’enseignement de 5 heures 30 maximum par jour
• Une demi-journée n’excédant pas 3 heures 30
• Une pause méridienne d’au moins 1 heure 30
• La mise en place d’activités pédagogiques complémentaires

Des activités périscolaires peuvent être organisées dans le cadre d’un projet éducatif territorial (PEDT) qui associe les communes, les services de l’Etat et les partenaires locaux.

D’ores et déjà, la quasi-totalité des communes ont élaboré leur projet horaire et l’ont communiqué au ministre de l’Education Nationale. Bien entendu, le décret n° 2014-457 du 7 mai 2014 portant autorisation d’expérimentations relatives à l’organisation des rythmes scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires ne remet pas en question le cadre ainsi défini.

Toutefois, le constat a été fait que certaines organisations du temps scolaire ne peuvent actuellement se mettre en place alors qu’elles sont respectueuses du principe visant à mieux répartir le temps d’apprentissage. Comme suite aux orientations données par le Premier ministre, ce décret permet ces organisations, dans le cadre d’un projet centré sur les intérêts de l’enfant et sa bonne prise en charge tout au long de la semaine scolaire.

Ainsi, les aménagements validés par les services académiques aux plans pédagogique et organisationnel peuvent porter sur le regroupement des activités périscolaires sur une après-midi et / ou sur un allégement de la semaine d’enseignement, compensé par un raccourcissement des vacances scolaires d’été.

Le projet d’expérimentation qui peut porter sur une, deux, ou trois années scolaires doit être proposé conjointement par le ou les conseils d’écoles concerné(s) et la commune. La convergence de vue de la communauté éducative et de la commune est en effet une garantie que ce projet s’inscrit dans une démarche éducative globale.

La DDCSPP accompagne les collectivités dans la mise en place d’activités périscolaires de qualité. Ces temps périscolaires désignent tous les moments de la journée qui précèdent ou suivent les temps de classe. Ils constituent un espace éducatif qui contribue à l’apprentissage de la vie sociale à l’épanouissement des enfants.

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens suivants :

Jeunes.gouv.fr