ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques)

Inventaire piscicole

Eaux et milieux aquatiques (ONEMA)

Adresse et contact :

Service Départemental du Cantal 29, rue Léon Blum 15000 Aurillac tél fax : 04 71 43 06 21 courriel sd15@onema.fr
Chef de service : M. Pantarotto

Le service départemental inclut les inspecteurs de l’environnement (5) et le chef de service.
Ce service est rattaché à la délégation interrégionale Massif central :

Délégation interrégionale Massif central Site de Marmilhat sud 9, allée des Eaux et Forêts 63370 Lempdes tel : 04 73 90 26 26 fax : 04 73 90 26 14 Courriel : dr6@onema.fr

....

Horaires de contact 9:00 à 12:00 et 14 à 18:00 du lundi au jeudi 9:00 à 12:00 le vendredi

....
....

Présentation

L’Office national de l’eau et des milieux aquatiques est un établissement public national relevant du service public de l’environnement. L’Onema a été créé par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 et le décret d’application du 25 mars 2007. Sa création vise à favoriser une gestion globale et durable de la ressource en eau et des écosystèmes aquatiques. Elle s’inscrit dans l’objectif de reconquête de la qualité des eaux et d’atteinte des objectifs de bon état écologique fixés par la directive cadre européenne sur l’eau du 23 octobre 2000.L’Onema est l’organisme technique français de référence sur la connaissance et la surveillance de l’état des eaux et sur le fonctionnement écologique des milieux aquatiques

Missions

1- Grâce à ses personnels répartis sur l’ensemble du territoire national, l’Onema recueille, gère et valorise certaines données sur les paramètres hydrobiologiques (volet piscicole) des eaux continentales de surface, de leur état hydromorphologique, hydrologique et thermique.
L’établissement assure aussi le suivi d’espèces aquatiques patrimoniales (poissons migrateurs, espèces sensibles Natura 2000, espèces sentinelles du contrôle des usages) et de zones sensibles (zones humides par exemple).

2- L’ONEMA donne des avis techniques aux services de l’État sur l’impact de la construction d’un ouvrage, la réalisation de travaux ou le développement d’une activité sur un cours d’eau et sur l’état des milieux aquatiques. L’Onema contribue aussi à l’identification des zones humides, des petits cours d’eau, des frayères, ainsi qu’à rétablir la continuité écologique des cours d’eau.

3- L’ONEMA veille au respect de la réglementation des usages de l’eau et des milieux aquatiques et constate les infractions éventuelles. Ces contrôles sont effectués dans le cadre d’un plan de contrôle de l’environnement, élaboré dans chaque département sous l’autorité du préfet et du procureur de la République. Les infractions constatées se traduisent par des procès-verbaux donnant lieu à des réponses administratives (suspension de l’activité d’un ouvrage, exécution d’office des mesures décidées…) ou/et judiciaires (amendes, peine d’emprisonnement).

4- L’ONEMA apporte son appui technique pour une meilleure prise en compte des enjeux écologiques dans les documents de planification et de programmation des politiques de l’eau (SDAGE, SAGE, programmes de mesures, etc.), en particulier en apportant sa compétence technique en matière de biologie et d’hydromorphologie.
L’ONEMA accompagne les opérations de restauration des milieux aquatiques dans le territoire. Par exemple, il participe aux actions en faveur de l’habitat et de la libre circulation des poissons migrateurs. Avec les agences de l’eau, il favorise l’émergence de maîtrises d’ouvrage locales.