Contenu

Solidarité face à la crise : l’aide exceptionnelle de solidarité versée à 4850 foyers modestes, 5860 enfants et près de 1030 jeunes en difficultés dans le Cantal à partir du 27 novembre

 

Si la crise épidémique et les mesures prises pour endiguer la propagation de la Covid-19 pèsent sur le quotidien de tous les Français, leurs effets marquent plus lourdement encore les personnes dont la situation est la plus précaire. Ces personnes ont pu voir à la fois leurs sources de revenu diminuer en même temps qu’ont augmenté leurs dépenses quotidiennes suivant les circonstances de la crise épidémique.

Dans ce contexte, le président de la République a annoncé le 14 octobre le versement d’une nouvelle aide exceptionnelle de solidarité aux familles et aux personnes les plus modestes ainsi qu’aux jeunes de moins de 25 ans. Cette aide exceptionnelle de solidarité représente un engagement solidaire de plus de 970 millions d’euros, afin de soutenir les plus de 4 millions de familles modestes et de foyers précaires qui en ont le plus besoin.

L’aide exceptionnelle de solidarité sera versée automatiquement aux bénéficiaires par la CAF et la MSA à partir du 27 novembre.

Cette aide concerne :
• Toutes les familles percevant une aide personnelle au logement et ayant des enfants. Ces familles recevront une aide de 100 euros par enfant à charge ;
• Les foyers allocataires du revenu de solidarité active ou du revenu de solidarité outremer et les bénéficiaires de certaines aides versées par Pôle emploi (allocation de solidarité spécifique, prime forfaitaire pour reprise d’activité ou allocation équivalent retraite) qui percevront une aide de 150 euros, à laquelle s’ajoutent 100 euros supplémentaires par enfant à charge ;

Dans le Cantal, cette aide exceptionnelle de solidarité concernera près de 4850 foyers modestes, 5860 enfants et 1030 jeunes.

Un soutien constant apporté tout au long de la crise aux plus précaires et aux associations

Depuis le début de la crise épidémique, le Gouvernement s’est attaché à protéger les plus précaires en prenant différentes mesures exceptionnelles pour parer à l’urgence et atténuer les difficultés du quotidien. Parmi ces mesures, le maintien des minimas sociaux sans réexamen des conditions d’éligibilité, les indemnités de chômage partiel et la prolongation des indemnités des demandeurs d’emploi en fin de droit, le renforcement de l’aide alimentaire et les repas du Crous à un euro pour les étudiants boursiers, l’aide au paiement du loyer et les mesures pour l’hébergement et le logement, la première aide exceptionnelle de solidarité versée au printemps, l’allocation de rentrée scolaire majorée versée en août.

Des moyens nouveaux dans le cadre de France Relance

Au titre du volet social France Relance, un premier appel à projets " plan de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté "vient d’être ouvert. Cet appel à projet, son volet national et sa déclinaison régionale peuvent être consultées à l’adresse https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/lutte-contre-l-exclusion/article/plan-de-soutien-aux-associations-de-lutte-contre-la-pauvrete

Télécharger le communiqué en pdf : 2020 11 26 aides exceptionnelle de solidarite (format pdf - 186.4 ko - 27/11/2020)